mercredi, juillet 24, 2024
AccueilPolitiqueRDC/Détournement au Senat : Le « héros » Sanguma Mossai accusé à tort par les...

RDC/Détournement au Senat : Le « héros » Sanguma Mossai accusé à tort par les « véreux » pilleurs de la République

Au service du pays, défendant les intérêts et les droits des Sénateurs, le bureau sortant du Sénat congolais dirigé par Sanguma Temongonde Mossai a bel bien géré avec transparence et utilisé à bon escient le fond alloué au fonctionnement de son bureau et de la Chambre Haute du parlement congolais en général.

La gestion de Sanguma, blanc comme neige, met à nu la malversation financière du bureau actuel que dirige Pascal Kinduelo Lumu au détriment de ses collègues sénateurs.

Contrairement aux fausses accusations des « pilleurs de la République et détourneurs » accusant à tort Sanguma Mossai, alors 2è Vice-président et président ad intérim du Sénat sortant, d’avoir laissé 0,00$ dans la caisse de cette chambre haute, nos enquêtes révèlent qu’il n’en est rien de tel.

Pour preuve, ayant la maitrise de la situation financière de l’institution qu’il dirigeait, le président ad interim du sénat, quelques jours après la remise et remise avec son successeur, avait envoyé une correspondance à l’Inspection générale des finances (IGF) le 1ᵉʳ juillet dernier pour alerter sur le détournement de toute la dotation destinée au paiement des émoluments des sénateurs et membres du bureau sortant du mois de mai, soit 8 092 000 000 FC (plus ou moins 3 millions USD) par le bureau d’âge dirigé par Pascal Kinduelo Lumu.

Mais chose grave, toute honte bue, le bureau d’âge brandit son fameux procès-verbal de la remise et reprise, affirmant le dossier concernant les « finances » du Sénat pour les mois de mars et avril 2024, estimés à 30 000 000 000 FC (plus ou moins 10 millions de dollars US au taux de 2850), étaient en instance de paiement en raison de 15.324.028.099 FC par mois à titre de dotation.

Ce qui est un mensonge cru cousu en plus du fil blanc.

Voulant noyer et mettre Sanguma Temongonde au banc des accusés, le bureau actuel se dédit et met en lumière sa culpabilité.

Ce qui est étonnant est que l’actuel bureau ignore que Sanguma Mossai a pris les fonctions de président du Sénat le 20 février, et la questeure de sa présidence n’a commencé qu’en date du 8 avril avant la remise et reprise avec le bureau d’âge le 17 mai dernier.
Le peuple et les élus des élus de la Chambre Haute du parlement congolais ne demandent qu’une chose : que monsieur Pascal Kinduelo qui s’est montré gourmand en utilisant à sa guise et à l’insu de ses collègues  à des fins inavouées, la dotation de Fonds spécial d’intervention (FSI) réservée aux membres du bureau du Sénat, en fonction au mois de mars et mois d’avril 2024, réponde de ses actes et laisse le vertueux Sangama Mossai faire librement à ses occupations parlementaires.

Il est aberrant de s’attaquer à celui qui a sauvé toute institution et protéger des champions de la mauvaise gestion à la tête d’une si prestigieuse institution que le Sénat. Etant le doyen en âge, la sagesse devrait primer en lieu et place des anti-valeurs pourtant combattues par le Président de la République.

RD CONGO-MONDE Magazine

RD Congo-Monde
RD Congo-Mondehttps://rdc-monde.com
Nous sommes un magazine mensuel d'informations générales et d'analyses. Le nouveau trait d'union entre la RDC et le Monde vers la RDC
ARTICLES SIMILAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici