jeudi, avril 18, 2024
AccueilMondeZimbabwe-Réformes agraires : Le pays de Mugabe sommé de payer 125 millions...

Zimbabwe-Réformes agraires : Le pays de Mugabe sommé de payer 125 millions de dollars à deux entreprises

La Haute Cour de Londres a ordonné au gouvernement zimbabwéen d’honorer la décision de 2015 du Centre International pour le Règlement des Différends relatifs aux Investissements (CIRDI), de verser 125 millions de dollars à Border Timbers Ltd et Hangani Development Ltd, deux entreprises privées dont les terres ont été confisquées de force par l’Etat.

Ce tribunal britannique a demandé au Zimbabwe de se conformer à cette vielle décision « controversée » pour des terres saisies lors de la réforme foncière controversée du pays au début des années 2000 à l’époque de l’ancien président Robert Mugabe

Le gouvernement zimbabwéen a rejeté la décision du CIRDI de juillet 2015 au motif que l’organe de règlement des différends de la Banque mondiale n’est pas compétent en la matière.

La juge de la Haute Cour de Londres, Julia Dias, a toutefois jugé « non pertinent » l’argument du gouvernement zimbabwéen, selon lequel il n’est pas soumis à la juridiction des tribunaux anglais.

Au début des années 2000, dans le contexte des réformes agraires de l’ancien président Robert Mugabe, des colons ont envahi des terres agricoles appartenant à la famille suisse-allemande von Pezold et à sa société Border Timbers.

L’affaire Border Timbers et Hangani Development contre le gouvernement zimbabwéen a été portée devant le CIRDI en juillet 2010 en vertu du traité bilatéral d’investissement de 1996 entre le Zimbabwe et la Suisse.

Pour l’heure, l’actuel président de la République de Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa, successeur de Robert Mugabe et son gouvernement, ne comptent pas céder à ce qu’ils qualifient de « pression ».

Richardo Ngoyi

ARTICLES SIMILAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici