jeudi, avril 18, 2024
AccueilSociétéRDC-Litige foncier AVC Consrtuct – Modern Construct : Le ministre de Droits de...

RDC-Litige foncier AVC Consrtuct – Modern Construct : Le ministre de Droits de l’homme refuse de cautionner la mafia et exige le droit pour Jeannine Yanga et AVC Construct

Le ministre congolais des Droits humains, Albert Fabrice Puela exige le respect de l’Etat de droit, prôné par le Président, Félix-Antoine Tshisekedi à toute personne impliquée dans l’affaire qui oppose les sociétés AVC Construct que représente Jeannine Yanga à Modern Construct du sujet indien Harish Jagtani.

En bon « Warrior », le patron des Droits de l’homme congolais, s’inscrivant dans la vision du Chef de l’Etat, Albert Fabrice Puela a exhorté l’Inspecteur Général des Services Judiciaires et Pénitentiaires à dire le droit dans l’affaire de justice entre AVC Construct et Modern Construct de la parcelle n°8 du plan cadastral 18 516 vol.06/MN 01 Folio 37, d’une superficie de 22 ha 20 ares 41 centiares 7 centièmes, située dans la commune de Ngaliema à Kinshasa.

Preuve à l’appui, le ministre des Droits humains de la RDC, dénonce la tricherie orchestrée par Modern Construct et ses parrains pour usurper une partie de la propriété d’AVC Construct que représente madame Jeannine Yanga Lokindola.

« De ce qui précède, je vous saurai gré de vous conformer aux textes en veillant sur le respect des droits acquis, afin de redorer l’image de l’Etat de droit, prôné par le Président de la République, Son Excellence Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo », a écrit le ministre de Droits de l’homme Congolais.

En effet, Modern Construct et ceux qui veulent salir l’image du Chef de l’Etat ont remis en cause le jugement n°RC. 113.151, du 21 février 2017 qui confirmé AVC Construct, propriétaire à titré de ladite parcelle.

Selon nos enquêtes, ils se révèlent que le ministre des Affaires foncières, Molendo Sakombi et ses alliés, ont pour de raisons d’intérêts mesquins, décidé de mettre en péril les efforts que fournissent au quotidien le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, pour l’instauration d’une justice distributive et faire de la République Démocratique du Congo, un véritable Etat de droit.

Tenez, le temps est révolu. O tempora ! O mores !

Personne ne saura, ni au nom de la hiérarchie de son  parti politique, ni au nom des conflits des partis politiques arriver à imposer la loi du plus fort au Congo de Félix Tshisekedi.

Il convient de savoir que la société AVC Construct a acquis ladite parcelle n°8 du plan cadastral 18 516 vol. 06/MN 01 Folio 37 depuis l’époque coloniale et possède tous les documents avant que Modern Construct n’obtienne plus tard et loin d’AVC Construct de la concession familiale Ziele, son vrai numéro castral « 10 516 ».

Rédaction

ARTICLES SIMILAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici